Jill Tarter

Sommes-nous seuls?

Texte de l’affiche

La recherche d’intelligences extraterrestres a conduit Jill Tarter à collaborer au programme de la NASA appelé High Resolution Microwave Survey. Elle a également été directrice de la recherche au Search for Extraterrestrial Intelligence (SETI) Institute (institut pour la recherche d’intelligences extraterrestres).

Informations supplémentaires

La fascination de Jill Tarter pour l’espace remonte aux nuits passées à la plage avec son père, à apprendre les constellations. Et comme les autres influences de son enfance ont été Arthur C. Clarke et Flash Gordon, elle a grandi en présumant qu’il y avait une vie extraterrestre parmi les étoiles.

Se proclamant elle-même un garçon manqué, Mme Tarter voulait étudier la menuiserie à l’école secondaire, mais comme elle était une fille, elle a plutôt été obligée de suivre le cours d’art ménager. Ce genre de préjugé sexiste l’a suivie jusqu’à la fin de son adolescence, lorsqu’on lui a refusé une bourse d’études à l’Université Cornell parce que seuls les descendants de sexe masculin d’Ezra Cornell y étaient admissibles.

Néanmoins, elle a obtenu une bourse d’études de cinq ans de Procter & Gamble et commencé ses études d’ingénieur; elle était la seule femme dans une classe de 300 étudiants. Coupée et isolée des exercices d’équipe, Mme Tarter a persévéré pour finalement obtenir son diplôme avec distinction avant d’aller faire sa maîtrise et un doctorat en astronomie à l’Université de la Californie.

Avec une formation en ingénierie et en astronomie, Mme Tarter s’est finalement retrouvée dans une position où non seulement elle pouvait poser la question « sommes-nous seuls », mais où elle pouvait tenter de le découvrir.

Parmi ses réalisations professionnelles en tant que chercheuse au Search for Extraterrestrial Intelligence Institute, Mme Tarter a notamment participé au High Resolution Microwave Survey de la NASA et dirigé le projet Phoenix, une étude de près de 750 systèmes stellaires qui s’est déroulée sur dix ans au moyen de télescopes de divers observatoires internationaux. Bien qu’aucun signe de vie extraterrestre n’ait été détecté, ce projet est considéré comme la recherche la plus complète jamais entreprise.

Lorsque Mme Tarter ne scrutait pas le ciel, on pouvait la retrouver dans le ciel, au volant de l’avion qu’elle avait acheté avec son mari Jack à la fin des années 1970.

Même si elle ne vole plus, Mme Tarter siège au conseil d’administration d’Allen Telescope Array, qui offre aux chercheurs une vitesse et une portée accrues de signaux radio de technologies éloignées.

En plus d’être largement reconnue par ses pairs, elle est également l’auteure de douzaines de publications et a contribué à l’élaboration de manuels d’enseignement des sciences pour les élèves de la 3e à la 12e année.

Mme Tarter est la lauréate du prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations de 1989 décerné par le magazine Women in Aerospace et du prix TED de 2009. Elle a reçu deux médailles de la NASA pour services publics et a figuré sur la liste des 100 personnes les plus influentes en 2004 et la liste des 25 personnes les plus influentes du domaine de l’espace en 2012 du magazine TIME. Elle a été la source d’inspiration pour le personnage de l’actrice Jodie Foster dans le film Contact.

ligne blanche

Téléversez un fichier PDF haute-résolution de cette affiche. Le format d’impression recommandé est de 11X17 pouces.

ligne blanche

Retour – Histoires