Hind Al-Abadleh

Décoder la chimie des changements climatiques

Texte de l’affiche

Grâce à son expertise en pollution atmosphérique, la professeure Al-Abadleh a obtenu la chaire de recherche en changements climatiques de Fulbright Canada. Elle explore des questions fondamentales sur la chimie de la pollution atmosphérique, en particulier en ce qui concerne l’ozone troposphérique et les particules microscopiques inhalables.

Informations complémentaires

Hind Al-Abadleh est professeure au département de chimie et de biochimie de l’Université Wilfrid Laurier et titulaire de la Chaire de recherche du Canada Fulbright sur la chimie de l’air, la qualité de l’air et les changements climatiques en 2019. Sa carrière de chercheuse indépendante a commencé en 2005, avec des champs de recherche en chimie physique de l’environnement. Les programmes de recherche primés de Mme Al-Abadleh lui ont permis d’encadrer des étudiants à plusieurs niveaux, et la plupart de ses publications à titre de chercheuse principale ont été rédigées en collaboration avec des étudiants de premier cycle. Elle est reconnue dans le milieu de la chimie de l’environnement comme un chef de file et elle est fréquemment invitée à prononcer des conférences sur ses recherches et à fournir son expertise pour des articles de revues et des comités d’examen de subventions.

Mme Al-Abadleh se passionne pour la sensibilisation aux changements climatiques et à la gérance de l’environnement au sein de la collectivité. Par ses engagements communautaires, elle montre comment la science nous aide à comprendre le fonctionnement de la nature, le rôle de la science dans la résolution des problèmes environnementaux et comment la foi islamique met l’accent sur la relation entre l’humanité et la nature — un lien qui a été largement brisé dans notre monde moderne. Ces contributions ont été récompensées par trois prix communautaires prestigieux : le Prix d’excellence Platine lors de la cérémonie inaugurale des Prix d’excellence musulmans en 2016, une célébration des réalisations musulmanes au Canada, le prix Femmes inspirantes de la Coalition des femmes musulmanes de Kitchener-Waterloo en 2017 et le prix Conférencière principale lors du déjeuner communautaire interreligieux de Grand River en 2018.

Mme Al-Abadleh a grandi aux Émirats arabes unis. À l’école secondaire, elle s’est intéressée à l’impact des produits chimiques sur l’environnement et s’est classée parmi les dix meilleurs étudiants du pays.

Après des études de premier cycle en chimie à l’Université des Émirats arabes unis, Mme Al-Abadleh a obtenu un doctorat en chimie physique à l’Université de l’Iowa et une bourse postdoctorale à l’Université Northwestern de Chicago. Mme Al-Abadleh a immigré au Canada en 2004 et est devenue citoyenne à part entière en 2009.

En tant que membre d’une minorité visible, Mme Al-Abadleh plaide en faveur d’une représentation et d’un soutien accrus des groupes marginalisés dans les sciences physiques. Son rêve est de devenir un mentor et d’influencer les gens dans leurs démarches scientifiques, tout comme d’autres personnes ont influencé sa carrière et son développement personnel.

ligne blanche

Téléversez un fichier PDF haute-résolution de cette affiche. Le format d’impression recommandé est de 11X17 pouces.

ligne blanche

Retour – Histoires