Les femmes en sciences océaniques

L’équité pour la durabilité

Pour réaliser ses ambitions, la Décennie de l’océan doit transcender les géographies, les cultures, les identités et les générations. Elle doit aussi reconnaître et s’attaquer aux disparités entre les sexes qui existent en sciences océaniques pour assurer un changement significatif et permanent. Un effort continu pour assurer l’équité, la diversité, l’inclusion et l’accessibilité à ce domaine des sciences est essentiel pour transformer et créer des opportunités pour les femmes en sciences océaniques.

#DécennieOcéan

Ingenium, MPO et Commission canadienne pour l’UNESCO s’engagent à motiver et à autonomiser les femmes et les filles dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques.

Les cinq femmes sur cette affiche font l’objet du rapport intitulé L’équité entre les sexes dans les sciences océaniques : amplifier les voix, accroître l’incidence. Vous pouvez en savoir davantage sur chacune d’elles ci-dessous.

Le rapport L’équité entre les sexes dans les sciences océaniques examine les facteurs qui contribuent à la sous-représentation des femmes dans les sciences océaniques. Le rapport réaffirme que les sciences des océans bénéficient de l’équité des genres. Il fait toutefois état des obstacles – comme les préjugés inconscients, les milieux de travail sexospécifiques et le travail non rémunéré – qui, bien qu’ils ne soient pas exclusifs aux sciences océaniques, nuisent à la participation des femmes dans ce domaine. Le rapport fait valoir la conciliation avec les responsabilités familiales non rémunérées, le mentorat, la sensibilisation auprès des communautés marginalisées et l’inclusion des femmes dans la planification et l’établissement de politiques comme moyens pour en venir à l’équité.

ligne blanche

Téléversez un fichier PDF haute-résolution de cette affiche. Le format d’impression recommandé est de 11X17 pouces.